Accueillir le Printemps

Switch énergétique et anti-detox…

Le Printemps, c’est Le vrai nouveau départ!
Ne marque-t’il d’ailleurs pas, au fleurissement des cerisiers, la nouvelle année Nippone?
Avec lui, un flot d’énergie s’offre à nous… mais encore faut-il être prêts à l’accueillir.

antonio-ron-225145-unsplash

Pourquoi cet intitulé d’ « anti-detox » un peu provocateur?
Lasse de ce concept mis à toutes les sauces,  j’ai  eu envie d’aborder ce thème de la transition printanière sous un angle plus complet.
Certes, je partage ici quelques tips dépuratifs, mais j’ai surtout envie de vous inviter à accueillir le Printemps comme un nouveau départ.

Allons-y…

Des retrouvailles nourricières..

Commençons donc avec une histoire: 
Du temps où les déesses se baladaient librement parmi nous, l’une d’elle, la jeune Perséphone, fût enlevée par le dieu des Enfers alors qu’elle cueillait des narcisses.
Sa mère Demeter, déesse des récoltes, la rechercha, éplorée, de par toute la Terre.

De rage et de douleur, celle-ci plongea le monde dans la désolation: plus rien ne pousserait jamais plus sur un sol stérile et glacé. 
C’est du deuil de cette mère que naîtra l’Hiver, et de sa renaissance que viendra le Printemps.
Car la jeune fille, après bien des épreuves, sera rendue à sa mère par Hadés, à la condition qu’elle se partage désormais entre Terre et Enfers, six mois en haut, six mois en bas. 
Et c’est ainsi que, chaque année, dans la joie de leurs retrouvailles, mère et fille qui s’aiment tendrement redonnent vie à toutes choses.

aaron-burden-77427

Montée de sève…

Telle Perséphone, notre énergie vitale est descendue « aux enfers », c’est-à-dire bien au chaud, au fond de notre coeur caché sous nos pulls et autres doudounes…
Autant la jeune fille acquiert-t’elle profondeur et mystère en devenant Reine des Enfers à temps partiel, autant notre force vitale s’enracine-t’elle plus profond pendant l’hiver:
Laisser cette énergie remonter au grand jour, éclore les semences enfouies, c’est passer d’un état de repli à un état de croissance et d’ouverture.

Quelques questions clefs qui aident à faire le switch:

Quelles idées, quelles intuitions longtemps mûries au long de la froide saison sont maintenant prêtes à éclore?
C’est le moment pour entreprendre les projets médités pendant l’hiver. 
C’est le moment d’oser, d’avancer à nu avec nos forces et faiblesses, en faisant la sourde oreille à notre Ego qui voudrait nous figer dans une impossible perfection!

Qu’est-ce qu’il faut laisser partir, voire jeter sans ménagement?
Ces pensées qui nous sabotent de l’intérieur, ces freins qui n’ont plus lieu d’être!

Listez tout ce qui vous plombe et faites le grand tri, jetez, dispatchez…
Soyez légère comme l’air pour accueillir le Renouveau!

sergee-bee-7311

Rites de passage…

Tout passe d’abord par le corps, alors nettoyer le passage est primordial:
Voici donc trois idées pour drainer en douceur ce qui stagne:
Les jus verts
Si vous avez le privilège de posséder un extracteur, passez-y une petite pomme et une bonne quantité de légumes verts de saison: Laitue, céleri, jeunes pousses d’épinards, de mâche, pissenlit… avec un filet de citron, un peu de gingembre et curcuma à l’envi.

A boire à jeun tous les matins pendant la période de transition. Teint et mental plus clairs seront au rendez-vous. 
(Si vous avez les intestins sensibles, buvez le plus tard dans la journée, et oubliez le gingembre)

gioia-fabbri-37565-unsplash

Faire une cure de plantes:
Seuls vos propres essais pourront vous indiquer votre affinité avec telle ou telle plante.
Voici mes trois alliées « idéales », selon que vous finissez l’hiver avec…

Des migraines digestives, des lourdeurs, des nausées: L’aubier de Tilleul
Avec son petit goût de bois parfumé, il vous aidera à accueillir les beaux jours en toute fraicheur.

(Décoction de 20g. par litre, à boire dans la journée. Précaution: hypotenseur)

Une fatigue installée, convalescence: Le Romarin:
Stimule en douceur, éclaircit l’esprit! Nettoie la sphère hépatique, en la protégeant.
Son goût est agréable et tonique. 

(Infusion d’une branchette fraiche ou une cuill. à soupe par tasse de feuilles séchées.
A boire le matin.)

Des courbatures, douleurs articulaires: L’Ortie:
Draine les impuretés stockées dans les articulations, reminéralise.

Son goût terreux plaira aux plus « roots »…
(Environ 20g de feuilles séchées pour 1 litre d’infusion à boire dans la journée.
Ou carrément quelques feuilles dans votre extracteur!
Vous trouverez aussi en magasin bio des jus purs à prendre en cure.)

Dans tous les cas, pas plus de dix jours de cure.
Pour aller plus loin avec un vrai herbaliste (mon gourou en la matière), c’est ici.

Et pour acheter des plantes, en magasin bio ou ici.

Attention, ne jamais detoxifier un organisme fatigué et mal nourri!
Une fois les toxines « détachées », reste à les éliminer: c’est un travail fatiguant.
Alors commencez par manger de saison, augmentez la part de fruits et légumes frais et bios. Orientez-vous vers une diète méditerranéenne et dormez autant que possible!

zugr-115

Soigner ses réveils: 
Comment rayonner sans une vraie routine corporelle?
Même si le temps vous manque, de courtes séances intenses à faire à la maison, idéalement le matin au lever, donnent un éclat qui vous suit toute la journée.
 Vous pouvez opter pour quelques mouvements de Pilates, de yoga, voire soulever un peu de fonte… toujours après au moins cinq minutes d’échauffement assez intense pour réactiver la circulation.
La fatigue du changement de saison ne se fera plus sentir!

Ma routine à moi:
10 à 20 minutes de H.i.i.t (High Intensity Interval Training) au réveil.
 Je suis fan de cette application: 8Fit
à telecharger gratuitement sur l’Apple Store.
(En anglais)

Depuis quand n’ai-je pas marché pieds nus dans l’herbe?

Le printemps, ce sont aussi les retrouvailles du corps avec la Nature:
Peu à peu la peau peut se découvrir, vibrer à l’air libre, oser…
Célébrer ce retour à la Vie, ce peut être tout simplement de marcher pieds nus dans l’herbe…

ze-zorzan-57616-unsplash