En aparté

Pour le plaisir de saluer l’éphémère…